moked/מוקד

il portale dell'ebraismo italiano

BECHOL LASHON Français – Humanité

anna foaAnna Foa*

Quatre-vingts ans après la publication du Manifeste de la race, des anthropologues, des généticiens et des philosophes italiens ont publié un Manifeste de la diversité et de l’unité humaines, où on supprime l’idée de la race et on souligne l’unité du genre humain. « Peu importe leurs origines, les êtres humains partagent plus de 99% de leur ADN », on y apprend.
Le manifeste a été largement répandu au niveau international et a également été publié par la revue Nature. Puisqu’il réaffirme et explique des concepts et des résultats déjà largement connus par les experts, son objectif principal est la vulgarisation. Mais c’est justement à ce niveau que ce Manifeste se révèle indispensable : les acquisitions de la science sur le génome sont encore insuffisamment connues dans le cadre de la vulgarisation et notamment dans les écoles, tandis que l’idée de race continue à être enracinée dans les esprits et à inciter aux doctrines et aux comportements racistes. Ne pourrait-on pas s’engager afin que le Manifeste de la diversité et de l’unité humaines soit introduit dans tous les programmes scolaires de biologie, d’anthropologie et de philosophie, pour réfuter enfin, par le biais des résultats scientifiques, l’idée que l’humanité est divisée en races ?

Anna Foa, historienne. Traduction de Claudia Azzalini, aidée par Sara Facelli, étudiantes de l’École Supérieure pour Traducteurs et Interprètes de l’Université de Trieste et stagiaires au journal de l’Union des Communautés Hébraïques Italiennes.